Les femmes les plus puissantes du monde en 2017

A l’approche de la fin d’année, de nombreux magazines s’apprêtent aux jeux des personnes ayant plus marquée l’année. Pour notre part, on va essayer de dresser la liste des femmes les plus puissantes du monde en 2017. Cette petite liste démontre que bien que l’égalité entre les genres mette du temps à se concrétiser vraiment, il existe une petite avancée qui pourrait déboucher sur des résultats plus que satisfaisants dans les années à venir. 

Les femmes les plus puissantes

Bien que cette liste se contente de mentionner les 10 premières femmes les plus puissantes sur terre en 2017, il faut tout de même noter que parmi les 100 femmes dans cette catégorie, il faut mentionner la présence de 23 nouvelles têtes. La plupart d’entre elles évolue dans le monde de la technologie, de la finance, du média et également dans la sphère politique. 

La liste des 10 premières des femmes les plus puissantes de l’année 

Parmi ces 10 premières femmes très puissantes, 7 sont d’origine américaine. L’un des grands changements est la disparition de la malheureuse candidate à la Maison Blanche, Hillary Clinton, alors qu’elle occupait la deuxième place l’année précédente. 
Pour la septième année consécutive Angela Merkel, le chef du gouvernement allemand pointe à la tête du classement des femmes plus puissantes. Elle a occupé cette place pour la douzième fois. Derrière elle, se trouve la Première Ministre britannique Theresa May. Elle a eu cette place grâce à son rôle important dans le Brexit qui a tenu  et continue à tenir en halène l’opinion international. L’autre grande gagnante dans cette liste de femmes les puissantes au monde est Melinda Gates, la codirigeante de la Fondation Bill & Melinda Gates. Elle s’est démarquée pour ses actions sociales à travers de nombreux pays. Le reste de cette liste de femmes les plus puissantes est comme suit en ordre décroissant : Sheryl Sandberg, directrice des opérations de Facebook- Mary Barra, directrice générale de General Motors- Susan Wojcicki, PDG, YouTube- Abigail Johnson, chef de la direction Fidelity Investments- Christine Lagarde: Directrice générale FMI- Ana Patricia Botín, Présidente du Groupe et pour clôturer le recensement de ces femmes, on retrouve à la dixième position Ginni Rometty, PDG d’IBM.